Inspiration vermeerienne, projet 2018

Classé dans : collection, projet | 0

C’est parti ! Jusqu’au printemps 2018 nous allons réaliser, avec une dizaine de modèles et la complicité de différents partenaires, une série de photographies inspirées des tableaux de Johannes Vermeer.
Quoi ? Créer des ambiances vermeeriennes, scènes de genre de groupe ou d’un personnage isolé, en privilégiant couleurs et lumières préférées par le peintre. Des visages pas toujours éclairés, des sources de lumières multiples…
Pourquoi ? Les scènes dégagent toutes un calme, une relation au Monde paisible. Il s’agit donc bien de relation à l’autre, au Monde, que je souhaite proposer au lecteur.

Il s’agira davantage de créer des scènes de genre baignées dans une certaine ambiance que de performances techniques (comme d’autres peuvent le faire magistralement cf. Bill Gekas) ou encore que de reproduction de tableaux célèbres.
Avec la complicité de Véra Lange et de Lucile, nous avons réalisé une première séance de tests, d’essais, dans un lieu convenant parfaitement au projet. Les brouillons qui en sortent montrent à quel point le lieu lui-même dégage une tranquillité, une chaleur ; et par ailleurs comment les modèles vont pouvoir prendre place dans ce décor. En jouant certainement d’anachronismes avec le lieu dans des scènes contemporaines. Merci au Clos du Serpolier (38) pour cet accueil. <3
Puisqu’il s’agit de brouillons, je ne les montrerai pas, excepté le test ci-dessous. 😉

 

Ci-dessus, un exemple d’ambiance avec ce détail supposé être un autoportrait du peintre et une photo test rapide avec Lucile (pas de réel travail de costume, de lumière, ni de scenario décidé) pour évaluations diverses.

 

Nous aurons le grand plaisir de travailler avec Marie Theis qui a accepter d’emblée de faire partie du projet. Elle sera une complice choix, en tant qu’habilleuse mais aussi pour sa collaboration scénographique (et peut-être aussi en tant que modèle !).
Voir le travail et la démarche de Marie

 

Vermeer reste essentiellement connu pour ses scènes de genre. Celles-ci présentent, dans un style qui conjugue mystère et familiarité, perfection formelle et profondeur poétique, des intérieurs et scènes de la vie domestique, pour figurer un monde plus parfait que celui dont il a pu être le témoin. Ces œuvres de la maturité présentent une cohérence qui les rend immédiatement reconnaissables, et qui se fonde notamment sur des associations de couleurs inimitables — avec une prédilection pour l’outremer naturel et le jaune —, une grande maîtrise du traitement de la lumière et de l’espace, et la combinaison d’éléments restreints, récurrents d’un tableau à l’autre. …wikipédia